Actualités

15 DECEMBRE 2017 : LE GIP MAXIMILIEN REUNIT SES ELUS EN ASSEMBLEE GENERALE

DANS LE CADRE DU PILOTAGE DE LA MACS, LE GIP MAXIMILIEN ANNONCE LA MISE EN PLACE EN 2018 D’UN OBSERVATOIRE REGIONAL DES CLAUSES SOCIALES EN ÎLE-DE FRANCE.

L’annonce intervient alors que le GIP Maximilien s’apprête à réunir ses membres pour l’Assemblée générale annuelle. Présidé par Jean-François LEGARET, Conseiller régional et Président du GIP, l’AG aura lieu le vendredi 15 décembre dans les locaux de l’un de ses membres fondateurs, l’EPT Plaine-Commune, un des 170 adhérents du Maximilien. A cette occasion, le GIP annonce d’une part la création de l’Observatoire régional des clauses sociales, d’autre part, il dresse un bilan de ses actions menées ces 12 derniers mois et présente ses actions et projets pour l’année 2018.

L’année 2017 aura été, pour le GIP, l’année de déploiement territorial avec la mise en œuvre de différents partenariats qui permettront aux acheteurs publics franciliens d’être prêts pour le Tout Démat, d’ici octobre 2018. Au printemps, Maximilien a signé un partenariat avec le Département du Val d’Oise, au travers de son Syndicat Val d’Oise Numérique et l’Union des Maires du Val d’Oise ; ce partenariat offre aux acheteurs un soutien financier du Syndicat pour le règlement de l’adhésion au GIP (50% du montant des contributions pendant 3 ans) ainsi qu’un accompagnement technique et juridique par l’Union des Maires.

« Ce partenariat est le premier que l’on signe sur le territoire francilien. Il est l’exemple d’une démarche innovante en matière de mutualisation des moyens et des outils au service de la dématérialisation des marchés publics ». Se félicite Jean-François LEGARET. D’autres partenariats ont été conclus en 2017, notamment avec le Syndicat intercommunal pour l’informatique municipale (SIIM 94) et l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre. Ces démarches partenariales ont porté leurs fruits puisque 72 acheteurs publics ont rejoint Maximilien en 2017 .

En 2018, outre la mise en œuvre de l’Observatoire des clauses sociales, le GIP Maximilien relancera son marché de services afin d’adjoindre de nouveaux services ; ceux-ci permettront aux acheteurs de bénéficier d’une offre de service complète, innovante et totalement dématérialisée sur toute la chaîne d’achat. Voici les nouveaux services proposés sur la plateforme : un SI Achat, intégrant des outils de sourcing, un module d’exécution permettant de gérer entre autres les contrats, les bons de commande, un dispositif de tiers certificateurs et des tiers de télétransmission aux différents services de l’Etat (logiciel @ctes pour les délibérations et Helios pour les finances) et des parapheurs électroniques.

L’Observatoire des clauses sociales, grand projet du GIP et de la MACS en 2018

Cet Observatoire, unique en France à l’échelle d’une Région, va donner à de nombreux acteurs (acheteurs publics, maîtres d’ouvrage, élus…) les moyens de piloter la mise en œuvre des clauses sociales. Il va permettre d’analyser d’une part la progression des clauses sociales dans les marchés publics franciliens suivant différents critères (nombre d’heures d’insertion, type de marchés, modalités juridique), d’autre part de mesurer leur impact au regard de plusieurs données. En 2018, outre la mise en œuvre de l’Observatoire des clauses sociales, le GIP Maximilien relancera son marché de services afin d’adjoindre de nouveaux services ; ceux-ci permettront aux acheteurs de bénéficier d’une offre de service complète, innovante et totalement dématérialisée sur toute la chaîne d’achat. Voici les nouveaux services proposés sur la plateforme : un SI Achat, intégrant des outils de sourcing, un module d’exécution permettant de gérer entre autres les contrats, les bons de commande, un dispositif de tiers certificateurs et des tiers de télétransmission aux différents services de l’Etat (logiciel @ctes pour les délibérations et Helios pour les finances) et des parapheurs électroniques.

Un outil de data-visualisation pour valoriser les données recueillies

La mise en place de l’Observatoire passera par la création d’un entrepôt de données rassemblant des données issues de différentes sources :

  • Les données essentielles de marché, qui regroupent les données d’attribution et financières disponibles à partir d’octobre 2018 via la dématérialisation,
  • Les données relatives aux marchés du Grand Paris,
  • Les données issues des logiciels de suivi des clauses sociales,
  • Les données SIAE et du handicap et des entreprises.

La constitution de cet entrepôt nécessite un travail préalable important de qualification des données, de partage d’un référentiel commun pour typer ces différentes données et les structurer. Un travail a été initié par le GIP Maximilien concernant le repérage des outils de suivi des clauses sociales.

Les données qui pourront être récupérées dans le cadre du suivi de l’exécution des clauses sociales en Île-de-France sont les suivantes : nombre d’heures réalisées par modalités juridiques, nombre de marchés avec clauses sociales par type, nombre et typologie des bénéficiaires (âge, sexe, niveau de diplôme...) et provenance géographique, typologie des contrats, prescripteurs des publics.

Ces données seront mises à disposition et diffusées à travers des fiches périodiques et/ou un rapport annuel et un outil de data-visualisation accessible via le site web Maximilien pour la communication des données au travers de graphiques,diagrammes et cartographies.

Le GIP Maximilien, pilote de la Mission MACS

Depuis juillet 2016, le GIP Maximilien s’est vu confier par l’Etat-DIRECCTE Île-de-France, dans le cadre du "Grand Paris de l’Emploi et des Entreprises", la coordination d’une mission d’accompagnement au développement des clauses sociales (MACS) à l’échelle régionale. Cette mission est financée par la DIRECCTE Ile-de-France et le Fonds Social Européen (FSE). Dans le cadre du portage de cette Mission, le préfet de Région, en décembre 2016, a missionné le GIP Maximilien pour porter un Observatoire régional des clauses sociales en vue d’une analyse de la progression des clauses sociales dans les marchés publics franciliens et d’en mesurer l’effet en termes d’emploi durable.

Un outil au service du pilotage de l’achat public responsable

Acheteur public, maître d’ouvrage du Grand Paris, élu, coordination départementale des clauses sociales, partenaire de l’insertion et du handicap, prescripteur. Chaque acteur pourra évaluer la pertinence de sa démarche à partir de données précises et analyser les effets de la mise en place des clauses sociales sur la création d’emplois durables.

Les acheteurs publics pourront analyser leur démarche d’achats responsables et les maîtres d’ouvrage du Grand Paris, assurer un suivi de leurs engagements dans le cadre de la charte RSE. Pour les élus, l’Observatoire sera un moyen d’analyser l’attractivité de leur territoire, de constater les retombées économiques en termes d’emploi durable et d’insertion des personnes éloignées de l’emploi. Les coordinations départementales des clauses sociales, quant à elles, pourront mettre à profit l’outil pour analyser le maillage territorial, les parcours des bénéficiaires, les retombées en termes d’emploi durable, les besoins en formation, notamment. Pour les partenaires experts de l’insertion et du handicap, l’outil permettra une meilleure connaissance du parcours des bénéficiaires, de recenser l’offre de service, d’analyser la présence territoriale des structures. Enfin, pour les prescripteurs, l’Observatoire servira, en particulier, à anticiper les besoins en formation et à étudier les retombées en termes d’insertion sociale et professionnelle.

« Le SGMAP nous a déjà fait part de son intérêt pour notre démarche consistant à mettre en place un Observatoire régional des clauses sociales. Le GIP pourrait notamment être impliqué dans la diffusion des données étendues de marchés comportant des clauses sociales, » commente Jean-François LEGARET.

Vers la fin du 1er semestre 2018 le GIP Maximilien prévoit de diffuser les premières données et leurs analyses sous forme de data-visualisation. En octobre 2018, conformément à l’obligation d’ouverture des données essentielles des marchés publics, le GIP mettra à disposition les données correspondantes. La publication d’un rapport statistique de la première phase de remontée des données clôturera l’année 2018.

A propos du GIP Maximilien (www.maximilien.fr) et de la MACS

Initié en 2013 par la Région Île-de-France, Maximilien est le portail des marchés publics franciliens ainsi qu’un réseau des achats responsables. Le GIP Maximilien fédère aujourd’hui 170 membres de toutes tailles (la Région Île-de-France, l’ensemble des départements dont la ville de Paris, des communes, des EPCI, des syndicats locaux, etc) et de natures juridiques très différentes (Collectivités, Lycées, OPH, CCAS, SEM, GIP, etc). Le projet Maximilien répond à deux grands enjeux : rendre les marchés publics plus accessibles aux entreprises et notamment les TPE/PME en leur proposant des services gratuits, développer les usages numériques au sein des services publics locaux et des entreprises dans le but d’impulser l’e-administration par le biais des marchés publics.

Chargé depuis juillet 2016 du pilotage et de l’animation de la MACS, un projet financé par la DIRECCTE d’Île-de-France et le FSE, le GIP Maximilien porte deux missions principales sur cette thématique :

  • Développer les clauses sociales et l’emploi durable au travers de la commande publique.
  • Mobiliser et coordonner les acteurs qui interviennent sur les aspects sociaux de la commande publique.

Contact Presse :

  • Véronique Massé, agence Isée, v.masse@isee-communication.fr / 06 23 92 26 35

Contact GIP Maximilien :

  • Sandrine BOUSQUET, Directrice Adjointe, 01 53 85 62 27

La presse en parle :

MARCHES PUBLICS : L’OBSERVATOIRE FRANCILIEN DES CLAUSES SOCIALES EST LANCE

LANCEMENT D’UN OBSERVATOIRE SOCIALE DES CLAUSES FRANCILIENS

UN OBSERVATOIRE DES CLAUSES SOCIALES CREE

Haut de page

Openmap ESS du 16 novembre 2017 : Retour sur la première matinale

Dans le prolongement de la première rencontre Openmap ESS, Corinne CHERUBINI, Directrice de la DIRECCTE Ile de France et Jean François LEGARET, Président du GIP Maximilien et Conseiller régional, avec le soutien de l’EPT Grand Orly Seine Bièvre, ont organisé une seconde matinale d’échanges entre acheteurs publics franciliens et structures de l’Economie Sociale et Solidaire sur la thématique de l’économie circulaire filière déchets le jeudi 16 novembre 2017

La rencontre Openmap ESS s’est déroulée à la Ressourcerie du Spectacle à Vitry-sur-Seine, lieu emblématique de l’économie circulaire au service du spectacle. Elle réunissait des acheteurs publics franciliens et des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (y compris SIAE et EA/ESAT) du secteur de l’économie circulaire (filière déchets) autour de la question des clauses sociales dans les marchés publics et de l’insertion des publics éloignés de l’emploi. Cette rencontre visait, d’une part, à favoriser la connaissance de l’offre des structures de l’ESS auprès des acheteurs publics et de leurs services opérationnels (SI, communication, formation, développement économique, administration générale, environnement…). D’autre part, à sensibiliser les structures de l’ESS aux contraintes des services achats des acteurs publics et à leurs besoins sur les 18 prochains mois. Cet Openmap ESS était le deuxième d’une série de trois rencontres (la 3ème aura lieu en 2018) et s’inscrit de facto dans le prolongement du 1er Openmap ESS dédié au secteur du numérique, celui-ci avait réuni plus de 180 participants le 18 mai dernier.

Une matinée entière avec table ronde, pitchs et networking

L’Openmap ESS a été introduit par Benjamin LEPERCHEY Directeur adjoint DIRECCTE Ile-de-France Sandrine BOUSQUET, Directrice adjointe du GIP Maximilien et Ahmed M’SAIDIE, Directeur de la commande publique à l’EPT Grand Orly Seine Bièvre. La matinée s’est poursuivie par une table-ronde « Osez l’Economie Sociale et Solidaire dans les marchés publics ! » :

  • Les enjeux de l’économie circulaire par Thomas HEMMERDINGER, Chef de projet Démarches territoriales et économie circulaire à l’ARENE Ile-de-France et Martin BOBEL, coordinateur du REFER.
  • Mieux connaître l’offre ESS sur le secteur de l’économie circulaire par Bruno GARCIA, Délégué Régional de la Fédération des Entreprises d’Insertion, représentant le GRAFIE et Sylvain COUTHIER, Délégué Régional de l’UNEA.
  • Facilitez-vous l’accès aux marchés publics via le portail Maximilien ! par Sandrine BOUSQUET, Directrice adjointe du GIP Maximilien.
  • Success story d’une démarche réussie de mise en oeuvre d’un marché de gestion des déchets : intervention croisée de Laurent DUTERTRE, Responsable du service achats à Eau de Paris, Alain GACHET, Directeur opérationnel de l’EPEC et Tristana CANAPLE, Chef de projets Solutions ESAT/EA du Réseau GESAT. Dossier de Presse 7 16 novembre 2017, Vitry-sur-Seine
  • « Les chantiers du Grand Paris : un défi à relever pour l’économie circulaire ! » - Témoignage de Frédéric WILLEMIN, Directeur de l’ingénierie environnementale à la Société du Grand Paris.

Ce fut ensuite la séance de pitchs en public de six structures de l’ESS (pré-sélectionnées sur dossier de candidature) qui ont présenté leurs solutions et projets innovants dans le secteur de l’économie circulaire/filière déchets. Ces structures ont bénéficié d’une ½ journée d’accompagnement à la préparation des pitchs, accompagnement effectué par deux structures : Les Beaux jours, agence d’innovations et de design social (www.les-beaux-jours.fr) et Les Petites Rivières, agence de conseil en innovation sociale et responsabilité sociétale (http://lespetitesrivieres.com). La matinée s’est prolongée avec des rencontres individuelles - 79 entretiens étaient programmés - entre 10 acheteurs publics* qui ont échangé avec 27 entreprises de l’ESS sur les spécificités de la commande publique. (*) Conseil régional IDF, Département des Hauts-de-Seine, Département du Val-de-Marne, Société du Grand Paris, Ville de Paris, Direction des Achats de l’Etat, Grand-Orly Seine Bièvre, Office Public de l’Habitat départemental de Seine-et-Marne, Communauté d’Agglomération du Val d’Yerres Val de Seine, Fondation Partage et Vie.

En parallèle une douzaine de partenaires - acteurs publics, représentants de l’ESS et du monde économique - ont participé à cette rencontre dont 8 partenaires qui ont accueilli les participants sur leurs espaces d’exposition : GRAFIE, FEI, UNEA, CRESS IDF, DIRECCTE Ile-de-France, Conseil régional Ile-de-France, Ecologic, GIP Maximilien.

Cette rencontre a été organisée avec les partenaires suivants :

Haut de page

Partenariat signé pour le développement des clauses sociales en Ile-de-France

Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien, Mario SEEBOTH, Président du GRAFIE, Béatrice AMSELLEM, Directrice générale du Réseau Gesat, et Sylvain COUTHIER, Administrateur et Délégué régional Ile-de-France de l’UNEA ont signé, mardi 5 septembre 2017, une convention de partenariat permettant d’acter leur coopération dans le cadre de la Mission d’appui au développement des Clauses sociales (MACS) en Ile-de-France.

Pilotée par le GIP Maximilien, la Mission s’appuie notamment sur l’expertise de quatre organisations ayant une fonction bien définie : l’URTIE (Union Régionale des Territoires pour l’Insertion et l’Emploi) , le GRAFIE (Groupement Régional des Acteurs Franciliens de l’Insertion par l’Economique), l’UNEA (Union Nationale des Entreprises Adaptées) et le Réseau Gesat (Réseau économique national des ESAT et EA).

Ces conventions bilatérales visent à sceller une dynamique partenariale en clarifiant les missions de chacune de ces structures au sein de la Mission régionale. En ce sens, l’annexe aux conventions définit les principales actions à mettre en œuvre au titre de la MACS : l’identification de bonnes pratiques sur le secteur respectif de chacun, la mise en valeur de l’offre de services des structures de l’Insertion par l’Activité Economique et du travail protégé et adapté, la contribution à l’organisation des Openmap ESS, la sensibilisation des entreprises et donneurs d’ordre aux marchés clausés, etc.

Chacun s’est félicité de l’officialisation de ce partenariat qui, dans le cadre des travaux du Grand Paris, et de la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, offre une formidable opportunité d’intégrer des considérations liées à la lutte contre le chômage et les exclusions dans les appels d’offres publics dédiés, au service des personnes éloignées de l’emploi.

Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien : « Le GIP Maximilien, fédérant plus de 150 acheteurs publics franciliens, sensibilise, à travers la Mission d’Appui au développement des Clauses Sociales, tous les acteurs de la chaîne d’achats de l’intention à la réalisation. Les actions de la MACS visent à inclure l’insertion au cœur de la politique achat. Ainsi, cette démarche permettra de faire des clauses sociales un outil quotidien pour les acheteurs publics afin de lutter contre l’exclusion des publics éloignés de l’emploi. »

Sylvain COUTHIER, Administrateur et Délégué régional Ile-de-France de l’UNEA : « Les marchés publics sont un véritable levier de développement pour les Entreprises Adaptées. A travers ce partenariat, l’UNEA souhaite participer à l’essor des clauses sociales et donc le recours aux Entreprises Adaptées dans les marchés publics franciliens. »

Béatrice AMSELLEM, Directrice générale du Réseau Gesat : « Signer cette convention est un point de départ essentiel entre acteurs du STPA pour ouvrir des perspectives et faire progresser ensemble les achats responsables, notamment à travers l’intégration de clauses sociales dans les appels d’offre publics. C’est aussi un signal fort pour sensibiliser à tous les niveaux et faire des émules ! Grand Paris, Paris 2024 : les challenges à venir sont motivants pour les structures et pour les inciter à monter en compétences. Nous serons là, et le Réseau Gesat en particulier, pour accompagner chaque initiative permettant d’accroître l’insertion professionnelle des hommes et des femmes en situation de handicap. »

Mario Seeboth, Président du GRAFIE : « La signature de cette convention vient officialiser la volonté de l’IAE de se mettre en ordre de marche sur les grands projets franciliens à venir, que ce soit les travaux du Grand Paris ou les JO 2024. Les enjeux liés à ces projets constituent un grand challenge pour les structures de l’IAE. Il est donc indispensable de travailler main dans la main avec chaque partenaire, et c’est pour cela que ce partenariat avec le GIP Maximilien est une grande satisfaction. Les actions définies vont permettre une meilleure coordination entre acteurs, une meilleure connaissance de l’IAE pour les acheteurs, notamment via l’outil d’interface EntreprenonsEnsemble.fr, et un développement des achats responsables qui bénéficiera au final à toutes les personnes en insertion professionnelle et sociale salariées de nos structures ».

Retrouvez-nous à l’occasion de la prochaine rencontre Open Map ESS dédiée à l’économie circulaire – filière déchets, le jeudi 16 novembre 2017 de 8h45 à 12h30 à la Ressourcerie du Spectacle. Toutes les informations sur : https://openmapsocial.wordpress.com/le-programme/

Contact presse :

Maximilien : Sandrine Bousquet – sandrine.bousquet@maximilien.fr – Tél. : 01.53.85.72.31

UNEA : Stéphanie Benaroc – Responsable de communication – sbenaroc@unea.fr – Tél. : 01.43.22.42.64

Réseau Gesat : Céline Delcroix – celine.delcroix@reseau-gesat.com – Tél. : 07.70.12.31.93

GRAFIE : Joffrey Hacquin - joffrey.hacquin@coorace-idf.org

Haut de page

3 octobre : 2eme Conférence sur la Réforme de la commande publique

La 2eme Conférence sur la Réforme de la commande publique aura lieu le Mardi 3 octobre 2017 de 8h30 à 10h30 au Pôle universitaire Léonard de Vinci 2/ 12 avenue Léonard de Vinci 92400 (Courbevoie).

Pour rappel cette conférence est organisé par l’Université Paris Nanterre, elle entre dans le cadre d’un cycle de conférences intitulées "Les matinales professionnelles et juridiques" ayant pour objectif de développer les relations entre l’Université, les étudiants et les professionnels. Le GIP Maximilien participera le 3 octobre prochain à cette conférence sur la réforme Publique : La stratégie numérique de la Commande Publique : Faciliter l’accès, Simplifier ; Responsabiliser, Innover.

Cette Matinale sera animée par Catherine Prébissy- Schnall, Maître de conférences, Directrice du M2 droit des technologies numériques à l’Université Paris Nanterre, en présence de :

  • Yamina ROCHER, Expert technique PME et Innovation à la Direction de la qualité, de l’emploi local et des politiques publiques de l’UGAP (sous réserve)
  • Flora VIGREUX, Directrice du GIP Maximilien

Pour rappel, l’événement est gratuit pour tous les agents publics. L’inscription est obligatoire avant le Lundi 29 septembre 2017 via cette adresse mail aoudjhane.nina@hotmail.fr

Plan d’accès du Pôle universitaire Léonard de Vinci via le lien suivant http://www.devinci.fr/infos-pratiques/se-rendre-au-pole/

Haut de page

Openmap ESS : Témoignage de Sophie Germain, Directrice générale de Colombbus

Dans le cadre des travaux de la Mission d’Appui au développement des Clauses Sociales (MACS), premier témoignage sur le dispositif des clauses sociales de Sophie Germain, Directrice générale de Colombbus.

Créée au début des années 2000, l’association Colombbus agit pour l’éducation, la formation et l’insertion professionnelle grâce à l’informatique et à l’internet. Son objectif est de faciliter l’usage et l’appropriation des outils numériques afin que ceux-ci deviennent des vecteurs d’inclusion, de développement personnel et de lien social.

L’association Colombbus a présenté les actions et réalisations du chantier d’insertion 10mentionWeb lors du 1er OpenMap ESS organisé à Nanterre le 18 mai par le GIP Maximilien qui pilote la mission MACS (Mission d’Appui au développement des Clauses Sociales).

Pour en savoir davantage sur Colombbus, le GIP Maximilien a interrogé Sophie Germain, sa Directrice générale qui nous livre son point de vue sur l’accès des structures ESS à la commande publique, la nécessité de développer les clauses sociales, son expérience de la plateforme Maximilien et bien d’autres questions. Vous pouvez retrouver l’intégralité du témoignage ici.

Haut de page

Proposition de Stage Juridique/marchés publics

Dans le cadre du développement du GIP et pour développer sa notoriété et son image, nous recherchons un stagiaire juriste marchés publics. Vous assisterez l’équipe de direction dans les missions listées ci-dessous. Vous serez amené à travailler avec l’ensemble de l’équipe mais également les membres du GIP. Ce stage très opérationnel vous offrira des missions riches et variées avec un encadrement responsabilisant.

Télécharger la fiche de présentation du stage

Les personnes intéressées peuvent adresser leur candidature (CV et lettre) à l’adresse suivante : contact@maximilien.fr

Le stage est à pourvoir dès la rentrée de septembre 2017

Haut de page

Proposition de Stage Assistant web marketing / Communication Digitale

Dans le cadre du développement du GIP et pour développer sa notoriété et son image, nous recherchons un stagiaire Assistant web marketing/Communication Digitale. Vous assisterez l’équipe de direction dans la mise en place opérationnelle des projets web et webmarketing, l’animation éditoriale du site et les opérations de community management.

Vous serez amené à travailler avec l’ensemble de l’équipe pour répondre à leurs différents besoins en matière de communication en étant force de proposition. Ce stage très opérationnel vous offrira des missions riches et variées avec un encadrement responsabilisant.

Télécharger la fiche de présentation du stage

Les personnes intéressées peuvent adresser leur candidature (CV et lettre) à l’adresse suivante : contact@maximilien.fr

Le stage est à pourvoir dès la rentrée de septembre 2017

Haut de page

3 octobre : Report de la 2eme Conférence sur la Réforme de la commande publique

Initialement prévue le 13 juin, la 2eme Conférence sur la Réforme de la commande publique aura lieu le Mardi 3 octobre 2017 de 8h30 à 10h30 au Pôle universitaire Léonard de Vinci 2/ 12 avenue Léonard de Vinci 92400 (Courbevoie).

Pour rappel cette conférence est organisé par l’Université Paris Nanterre, elle entre dans le cadre d’un cycle de conférences intitulées "Les matinales professionnelles et juridiques" ayant pour objectif de développer les relations entre l’Université, les étudiants et les professionnels. Le GIP Maximilien participera le 3 octobre prochain à cette conférence sur la réforme Publique : La stratégie numérique de la Commande Publique : Faciliter l’accès, Simplifier ; Responsabiliser, Innover.

Cette Matinale sera animée par Catherine Prébissy- Schnall, Maître de conférences, Directrice du M2 droit des technologies numériques à l’Université Paris Nanterre, en présence de :
- Yamina ROCHER, Expert technique PME et Innovation à la Direction de la qualité, de l’emploi local et des politiques publiques de l’UGAP
- Flora VIGREUX, Directrice du GIP Maximilien

L’inscription est obligatoire avant le Lundi 29 septembre 2017 via cette adresse mail aoudjhane.nina@hotmil.fr

Plan d’accès du Pôle universitaire Léonard de Vinci via le lien suivant http://www.devinci.fr/infos-pratiques/se-rendre-au-pole/

Haut de page

18 Mai 2017 : retour sur la 1ère Matinale Openmap ESS

Placé sur le thème des achats publics responsables dans le secteur du numérique, le 1er OpenMap ESS (Economie Sociale et Solidaire) organisé ce matin à l’Université de Nanterre par le GIP Maximilien et le réseau d’acteurs impliqué dans la Mission d’Appui au développement des Clauses Sociales (MACS) avait pour objectif de rapprocher les acheteurs publics et les structures ESS de l’Ile-de-France.

« La MACS a été mise en place pour répondre aux enjeux d’emploi des nombreux projets d’aménagement du Grand Paris. Au travers de cette mission nous avons à cœur d’œuvrer sur le volet social pour le développement des clauses sociales dans la commande publique francilienne et la progression de l’emploi durable », a expliqué Alice Le Moal, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine, Représentante élue du département au GIP Maximilien.

Ce 1er OpenMap ESS a réuni plus de 180 participants, issus de la sphère publique et du secteur privé (acheteurs publics, réseaux d’entreprises, entreprises et structures ESS) qui s’étaient donné rendez-vous pour faire connaissance, échanger sur la spécificité de leurs métiers et activités, exprimer leurs besoins, ensemble construire les projets à venir.

Retour, par ce communiqué de presse, sur cette matinée et ses temps forts au travers du témoignage de la Société du Grand Paris, du GRAFIE et de RézoSocial, une structure ESS.

A l’échelle d’une région, c’est la 1ère mission dédiée aux clauses sociales

Financée par l’Etat et le FSE (dans le cadre du Schéma directeur Grand Paris Emploi/Formation) et porté par la Région Ile-de-France et le GIP Maximilien, la MACS est l’outil fédérateur d’un réseau d’acteurs franciliens, au service de l’emploi des publics en difficulté (bénéficiaires des minima sociaux, jeunes sans qualification, seniors sans activité, publics reconnus handicapés…). Son pilotage a été confié en juillet 2016, pour une période de 2 ans, au GIP Maximilien qui s’entoure d’un réseau de partenaires disposant chacun d’une expertise bien définie (URTIE, GRAFIE, UNEA, réseau GESAT) et qui travaille en étroite collaboration avec les huit coordinations départementales des clauses sociales.

« Le pilotage de la MACS, explique Flora Vigreux, Directrice du GIP Maximilien, nous permet de proposer à nos membres des réponses nouvelles sur le volet social des marchés publics et d’enrichir les actions d’accompagnement qu’on leur propose. Nous pouvons ainsi valoriser et diffuser les bonnes pratiques ainsi que notre action en faveur de l’accès des TPE- PME aux marchés publics. »

Rendre le dispositif des clauses sociales plus visible et inciter les maîtres d’ouvrage à utiliser leurs achats comme levier d’insertion, c’est-à-dire d’accès à l’emploi pour un public fragile est un objectif prépondérant comme l’explique Yvonne Neckenig, Chargée de mission clauses sociales à la Société du Grand Paris : « La Société du Grand Paris veut faire du Grand Paris Express une opportunité pour les personnes actuellement éloignées de l’emploi : elle impose à tous les attributaires de ses marchés de travaux de dédier un minimum de 5% des heures de travail aux personnes en insertion (demandeurs d’emplois de longue durée…). Le Grand Paris Express est aussi un levier de croissance pour les PME. Dans le cadre de sa démarche partenariale avec les entreprises qui réalisent les travaux, la Société du Grand Paris impose dans ses marchés de construction du nouveau métro, qu’une part d’au moins 20 % des travaux soit exécutée par des PME, en cotraitance ou en sous-traitance. »

L’importance des clauses sociales dans les marchés publics est une question sur laquelle plusieurs acteurs ont souhaité s’exprimer lors de l’OpenMap. Ainsi, Idriss Bennani, co-fondateur de RézoSocial, entreprise d’insertion par l’informatique venue pitcher dans la matinée. « C’est un moyen particulièrement efficace pour les pouvoirs publics de mobiliser le marché du travail. Un moyen précieux pour amener des rencontres avec des acteurs « classiques » et leur démontrer qu’ils peuvent s’appuyer sur nous, par exemple dans le cadre de la sous-traitance. »

BarCamp et OpenMap : le GIP Maximilien rapproche les acteurs publics et les acteurs privés

Après un Barcamp co-organisé le 17 novembre dernier avec le SGMAP sur le thème « Opendata des données sociales dans les marchés publics », le GIP Maximilien a donc inauguré ce matin une série d’OpenMap (le 2ème aura lieu le 16 novembre prochain) pour promouvoir les échanges des donneurs d’ordre publics avec des structures ESS et, par ce biais, impulser davantage d’économie sociale et solidaire dans la commande publique.

C’est donc autour de la question des clauses sociales dans les marchés publics et de son impact sur l’insertion des publics éloignés de l’emploi que les acheteurs publics franciliens et les structures de l’ESS (y compris SIAE et EA/ESAT) du secteur du numérique s’étaient donné rendez-vous ce matin à Nanterre. Chacun était d’accord pour dire que cette matinale a favorisé une meilleure connaissance de l’offre des structures de l’ESS par les acheteurs publics et leurs services opérationnels ; elle a permis également de sensibiliser les structures de l’ESS aux contraintes des services achats des acteurs publics.

Acteur majeur du Grand Paris venu rencontrer les structures de l’ESS, la Société du Grand Paris, par la voix d’Yvonne Neckenig, chargée de mission clauses sociales, a salué cette initiative OpenMap : « Ce type d’initiative permet à la Société du Grand Paris d’informer les structures de l’économie sociale et solidaire sur les opportunités de développement économique et numérique liées au Grand Paris Express, aussi bien à court terme, sur les chantiers, qu’à plus long terme, pour l’aménagement des quartiers de gares. Le numérique s’affirme aujourd’hui comme un levier de transformation économique et sociale à part entière. »

Partenaire de la mission MACS, le GRAFIE, quant à lui, a témoigné par la voix de Joffrey Hacquin, chargé de mission : « Cette rencontre répond à un double enjeu. D’un côté, les acheteurs auront une meilleure connaissance de l’IAE (Insertion par l’Activité Economique) et pourront mieux cerner la manière de travailler de nos structures qui proposent une qualité de travail similaire, voire supérieure, à une entreprise du secteur dit classique et qui permettent l’accompagnement de personnes en insertion. De l’autre côté, l’impact pour les structures est de faire comprendre leur travail et donner envie à des acheteurs de travailler avec elles. Et par ricochet permettre à des personnes de se relancer dans la vie active. »

Joffrey Hacquin a poursuivi son propos en soulignant l’importance de l’IAE : « Faire appel à l’IAE permet de donner un sens aux achats des donneurs d’ordre. Cela répond pleinement aux stratégies de RSE et d’achats responsables. En faisant appel à l’IAE, et à l’ESS d’une manière générale, on se dote d’une politique d’achats qui met l’humain au cœur de sa stratégie. »

Pitchs et networking : structure ESS, acheteur public et partenaire témoignent !

Six structures de l’ESS appartenant au secteur du numérique, sélectionnées au préalable sur dossier, ont été invitées à présenter leurs solutions et leurs projets innovants lors d’une séance de pitchs.

Première structure ESS sélectionnée pour l’OpenMap, l’entreprise d’insertion RézoSocial s’est exprimée par la voix de son co-fondateur Idriss Bennani : « L’ESS porte des innovations sociétales, mais aussi technologiques ! Nous avons démontré qu’il est possible d’allier le travail social et les prestations à forte valeur ajoutée en informatique d’entreprise. Nous avons remporté en 2013 les trophées de l’ESS (Ville de Paris) et la bourse French Tech en 2015 (BPI). RézoSocial est la seule entreprise d’insertion à bénéficier du label « jeune entreprise innovante » du Ministère de la Recherche. »

Puis les acheteurs publics franciliens et les structures ESS ont pu échanger dans le cadre de rendez-vous bilatéraux (networking) sur leurs besoins respectifs, leurs offres et bien entendu les projets d’achats publics dans les mois à venir.

« Les solutions numériques font partie des achats et prestations que la Société du Grand Paris peut réaliser directement auprès d’entreprises de petite taille, explique Yvonne Neckenig, Chargée de mission clauses sociales-Projet Emploi. Cet événement nous permet de rencontrer des structures de l’ESS et de connaître leurs produits et services, qui peuvent répondre à nos besoins à court et moyen terme. De plus, face à la transformation numérique, il est intéressant de s’informer sur les atouts de cette économie du double point de vue de ses capacités d’innovation et d’adaptation aussi bien techniques que sociales et sociétales. »

En parallèle à cette séance de networking, une douzaine de partenaires – acteurs publics, représentants de l’ESS et du monde économique ont accueilli les participants sur leurs espaces d’exposition.

Un moment de dialogue important avec les participants comme en témoigne Joffrey Hacquin, chargé de mission au GRAFIE : « Ce type d’initiative n’est pas si courant et pourtant très concret. Il permet de mettre en lien d’un côté des acheteurs qui ont une demande forte de mieux connaître les structures de l’IAE ; et de l’autre côté, nos SIAE qui ont une volonté de pouvoir accéder plus facilement aux marchés publics. Nos structures de l’IAE sont plutôt bien identifiées dans certains secteurs (bâtiment, nettoyage) mais beaucoup moins dans le numérique. Cet évènement est essentiel pour permettre cette prise de contact, il a donc été naturel pour le GRAFIE d’en devenir un partenaire ! ».

Rendez-vous pour le 2ème OpenMap ESS le 16 novembre prochain

Fort du succès de ce 1er OpenMap ESS, une seconde rencontre est, d’ores et déjà, programmée le jeudi 16 novembre 2017 en Ile-de-France pour faire avancer la question des clauses sociales, de l’insertion via le développement des achats publics responsables. « Nous disposons d’une certaine légitimité pour répondre aux besoins de nos financeurs (DIRECCTE d’Ile-de-France et Région Ile-de France). Mobiliser nos partenaires et les coordinations départementales des clauses sociales qui œuvrent sur le terrain est pour nous un vrai enjeu car cela contribue à faire progresser, de jour en jour, la question des clauses sociales dans les marchés publics », précise Flora Vigreux, Directrice du GIP Maximilien, qui rappelle l’importance de la mise en réseau des acteurs et de la mutualisation des expériences autour de la question des clauses sociales. « Par sa capacité à fédérer de nombreux acheteurs, le GIP Maximilien permet de créer des liens entre les différents acteurs de la clause sociale que sont les maîtres d’ouvrages, les acteurs de l’insertion, les entreprises et les acheteurs publics ; ces derniers sont ainsi en mesure de partager et de mutualiser leurs bonnes pratiques en matière de clauses sociales. C’est pourquoi ces rencontres OpenMap ESS sont essentielles. »

La presse en parle :

Vous pouvez également télécharger le communiqué de presse de l’événement ici

Haut de page

19 mai : Participation du GIP Maximilien à l’Université des Maires du Val d’Oise

Le GIP Maximilien a participé à la 9e Université des Maires du Val d’Oise. L’événement organisé par l’Union des Maires du Val d’Oise s’est déroulé le vendredi 19 mai 2017 à l’Hippodrome d’Enghien-Soisy.

Ce fut l’occasion pour le GIP de développer les contacts avec les élus du département à travers sa présence sur un stand. Par ailleurs Flora VIGREUX Directrice du GIP Maximilien a pu présenter les services du portail lors de la table ronde intitulée : Collectivités territoriales : l’enjeu de la dématérialisation et du numérique..

Cet événement a aussi été l’occasion de présenter le partenariat tripartite entre le GIP Maximilien, le Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique et l’Union des Maires du Val d’Oise. Ce dernier permet à toutes les collectivités du département du Val d’Oise de bénéficier d’un soutien financier à hauteur de 50% des contributions annuelles (pendant 3 ans) de la part du Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique lors de leur adhésion au GIP Maximilien.

Haut de page

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50